L’association GEPMA est partenaire du programme transfrontalier dit Interreg « CRICETUS » porté par la Collectivité européenne d’Alsace. Ce programme a pour objet principale le Grand hamster et la biodiversité de plaine. Il regroupe 10 partenaires basés en Alsace, en Rhénanie-Palatinat et dans le Bade-Wurtemberg, et se déroulera jusqu’en 2023.

Les habitats des espèces de la biodiversité de plaine sont similaires de part et d’autre des régions du Rhin supérieur en raison de caractéristiques géographiques, agricoles et climatiques communes. Ainsi, des réponses transfrontalières sont proposées par le projet pour les protéger. Les actions menées visent à mutualiser les connaissances, expérimenter de nouveaux outils et méthodes, développer les populations de Grand hamster et favoriser l’acceptabilité sociale. Dans ce cadre là, le GEPMA effectue des animations scolaires et grand public pour faire connaître le Grand hamster et la biodiversité de nos plaines, mais travaille également à la conception d’outils pédagogiques.

Pour plus d’information, n’hésitez pas à vous rendre sur cette page dédié au projet!

Le projet est cofinancé à 50 % par le Fonds européen de développement régional dans le cadre du programme INTERREG Rhin Supérieur.

 

L’association GEPMA est également partenaire du programme transfrontalier dit Interreg « Ramsar Biodiversité » coordonné par la LPO Alsace. Ce projet fait suite au programme « Ramsar Rhinature », pour lequel le GEPMA et son homologue allemand avaient déjà travaillé de concert entre 2016 et 2018. L’objectif de ce premier programme était de mettre en place une stratégie de coordination transfrontalière de conservation de 22 espèces menacées.

Le projet « Ramsar Biodiversité » a pour objectif d’étudier les effectifs et la répartition de 6 espèces menacées et de mettre en place des mesures concrètes de conservation de leurs habitats dans la zone Ramsar du Rhin Supérieur.

Le premier volet de l’étude franco-allemande menée sur le Murin de Bechstein ayant été un succès, elle se poursuivra à l’échelle de la haute vallée du Rhin de 2019 à 2021. La recherche et la localisation de colonies de parturition de Murin de Bechstein en milieu forestier constituera la première étape de cette étude, dont l’objectif principal est la mise en place d’une gestion et d’une exploitation forestière permettant le maintien d’habitats favorables à l’espèce. Ce projet impliquera la sollicitation des communes et de l’Office National des Forêts afin d’avoir une réflexion communes concernant des mesures concrètes à mettre en place en faveur du Murin de Bechstein.

Le projet est cofinancé à 50 % par le Fonds européen de développement régional dans le cadre du programme INTERREG Rhin Supérieur.